29/01/2015

la vie incertaine pour un petit cirque de famille

DSCN4544.JPG

   Le week-end dernier, un petit cirque familial a posé son chapiteau près de la cave, le western circus. Ce cirque se compose de la famille Badin, des parents, Claude et  Sandrine et des trois enfants, l’aînée Lindsay, 11 ans, Ayrton, 6 ans et Daidy, 5 ans.  Chaque année, la famille choisi un thème pour que leur spectacle varie et plaise au public. Pour cette fois ils emmènent les spectateurs au far west. Claude en cowboy,  présente les numéros. Ayrton, lui aussi un cowboy fait le clown et joue du lasso. les filles sont des indiennes et font tourner des houla hops, elles se contorsionnent font tournées des assiettes sur des lances. Bien sur, les animaux participent, mais ce week- end là, les spectateurs étant moins de 15 ils n'ont pu faire le spectacle, les 2 jours et ils sont repartis vers un autre village, souvent rare qui leur cède une place pour installer leur chapiteau et camions. Ils ont  l'habitude de ces défections mais ils sont toujours heureux car ils aiment leur vie. Pour les Badin,, la famille est dans le cirque depuis 1870. Les générations de maintenant ne veulent pas arrêter, c'est leur vie et celle de leurs enfants.
     Si dans votre village vous voyez un chapiteau, allez assister au spectacle, la famille du cirque le mérite et ils ont besoin de vous.

11:06 Publié dans spectacle | Lien permanent | Commentaires (0)

les galettes ont interrompu le travail des peintres.

DSCN4548.JPG

  Comme chaque année, le bureau de l'atelier de peinture offre un moment de détente pendant le premier cours de peinture de l'année. Les nouveaux adhérents ont été agréablement surpris par cet intermède. Un royaume et une galette étaient au choix accompagnés d'un cidre bien frais. les vœux souhaités, les discussions sur les vacances sont allées bon train jusqu'à la reprise des pinceaux. Le bonheur de peindre ne reste pas longtemps en suspend!

chiens et chats: ayez le bon réflexe

DSCN3021.JPG

       La Mairie de Névian, soucieuse du bien-être quotidien de ses administrés, vient de procéder à la remise à neuf de tous les panneaux d’information fixés sur les distributeurs de sachets à déjections canines. Plus lisibles et logotés, ces panneaux « Ayez le bon réflexe » rappellent à tous les instants que les propriétaires de chiens sont tenus de ramasser les déjections de leur animal sur la voie publique. Posséder un chien implique plusieurs responsabilités pour son propriétaire, et notamment celles de ne pas nuire à l’environnement (déjections), au voisinage (aboiements) ainsi qu’à la population (divagation).
        Une autre population animale peut causer problème également, il s’agit des chats. Ici aussi, les propriétaires sont tenus de ne pas laisser leur animal vagabonder allègrement sans souci des éventuels dégâts. Les chats sont non amis, ils sont une réelle source de plaisir, de jeu et même de lien social. Mais on ne peut laisser l’espace public souillé à cause de mauvais comportements. Les règles de base d’hygiène s’imposent à tous, afin que le “vivre ensemble” soit une réalité, dans notre village aussi.
       Deux panneaux seront prochainement apposés sur les zones « chats » dans le village afin de rappeler qu’il est interdit de nourrir les chats errants. Ceux-ci prolifèrent et multiplient les dégâts. Une solution est proposée à tous ceux qui souhaitent participer à l’intégration de ces animaux dans la société : recueillez-les chez vous, et ainsi votre action sera exemplaire.

panneau-standard-29x49-chats-NEVIAN.jpg

11:01 Publié dans divers | Lien permanent | Commentaires (0)

Ce dimanche, reconnaissancedu parcours de la 8e Foulée des Eoliennes

DSCN4606.JPG

     Ce dimanche 18 janvier 2015  a eu lieu la reconnaissance du parcours 2015 de la Foulée des Eoliennes, la 8ème édition depuis sa création en 2007. Préparée par la Mairie de Névian avec l'aide des bénévoles névianais, cette matinée sportive a débuté à 9 heures avec l'arrivée d'une trentaine de coureurs du narbonnais et du lézignanais. Après un rapide explicatif des nouveautés du parcours, Magali Vergnes, Maire de Névian, a donné le départ aux joggeurs et aux trailers pour les 13.800 km au travers des vignes, des sentiers et des senteurs locales. Les 21 éoliennes de Grande Garrigue se sont ainsi inclinées en voyant défiler à leur pied la cohorte colorée des sportifs, telle un peloton arc en ciel.  A l'arrivée, un buffet attendait tous les participants à cette bien belle matinée et le rendez-vous a été pris pour le dimanche 26 avril 2015, où se déroulera la Foulée des Eoliennes, départ à la Cave à 9 heures.
      Informations auprès de Luc 06 84 48 48 76, de Gilles 06 14 86 55 00 ou www.fouleoliennes.com.
Un grand merci à tous !

IMG_0933.JPG

IMG_0938.JPG

IMG_9911.JPG

10:56 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

18/01/2015

Une association qui prend fin attend repreneur!

DSCN4550.JPG

    La dernière assemblée générale pour l'association de la pétanque se termine avec l'annonce de la cessation d'activité. Le bureau, 2 membres et 2 élus étaient présents. Tony Perez, le président, Jean-Luc Beltran, le trésorier et  Yannick Garcia, le secrétaire démissionnent après 6 ans de bons et efficaces services.  Ils laissent un bilan positif et une association saine. Ils passent la main à ceux qui aiment ce sport et surtout qui veulent poursuivre l'animation de cette association. Ils ont terminé la réunion avec une belle galette des rois. les bonnes coutumes ne doivent pas se perdre malgré une mauvaise nouvelle.
    Toutes les personnes intéressées s'adresse à la mairie, elles auront  les renseignements souhaitées.
la dernière assemblée générale de la pétanque

18:31 Publié dans pétanque | Lien permanent | Commentaires (0)

NOUS SOMMES CHARLIE

DSCN4519.JPG

    Comme dans de nombreuses localités, la mairie a organisé un rassemblement pour « Charlie ». Malgré la difficulté d’informer la population dans un laps de temps très court celle-ci a répondu  largement à l’appel. Cette forte mobilisation spontanée est réconfortante devant le drame qui vient de se produire dans notre pays ; les visages tendus de tous ( toutes générations confondues) témoignaient de la gravité  de la situation. C’est la liberté d’expression de chacun qui nous a été enlevé au travers de Charlie hebo.
    Ce sentiment était partagé par Magali Vergnes, maire de la commune qui, au cours d’une courte prise de parole, remerciait les participants et rappelait combien il était important de réagir face à  l’atrocité et à la barbarie de tels actes : « nous sommes tous attachés à notre devise : -- Liberté,  Égalité, Fraternité – et à notre République. La haine, la vengeance  n’ont pas de place dans notre civilisation. Le terrorisme qui attaque et entache les principes fondamentaux et les valeurs de notre pays doit être combattu et puni avec force …… »
     Après avoir observé une minute de silence, la Marseillaise était reprise en chœur.  

DSCN4524.JPG

DSCN4534.JPG

DSCN4529.JPG

DSCN4540.JPG

DSCN4542.JPG

IL Y A 100 ANS…5 JANVIER 1915 : Décès du Sergent Gustave CASSAN

 

artCASSAN.jpg

 

Né le 7 février 1885 à Névian, sans doute dans l'actuelle rue de Nobles, Gustave Cassan est engagé volontaire pour 3 ans en octobre 1905 à la Mairie de Narbonne pour le 100ème Régiment d'Infanterie à Tulle. Il devient caporal en septembre 1906, puis sergent en mars 1908. Il se marie avec une institutrice Mlle Gouiry (à l'Ecole de la rue d'Arago à Narbonne) durant les vacances de Pâques 1908. Rappelé à la mobilisation, il est incorporé le 11 août 1914 au 80ème Régiment d'Infanterie de Narbonne, et meurt au combat le 5 janvier 1915 à Auchy la Bassée (devenu Auchy les Mines en 1926, Pas de Calais). Son corps sera réinhumé en novembre 1921 dans le cimetière de Narbonne. Ce sera le seul des trois instituteurs du Collège de Narbonne tués au combat à reposer en terre narbonnaise.

Il était entré à l'Ecole Normale primaire de Carcassonne en octobre 1902, et sorti major de sa promotion en juillet 1905 après avoir obtenu son brevet supérieur (juillet 1905) et son certificat d'aptitude pédagogique (juillet 1906). Nommé instituteur stagiaire à Roquefeuil (mai 1905), instituteur adjoint à Ouveillan (octobre 1906), titularisé en janvier 1907, et nommé instituteur délégué à titre provisoire puis définitif au Collège Victor Hugo où il réside dès juin 1908. Son séjour à l'Ecole Normale est particulièrement éloquant : "excellente conduite, caractère droit, franc et aimable, très bonnes manières, application constante, esprit précis, ouvert à toutes les formes de l'activité intellectuelle, aptitude à l'enseignement très marquée, sens accusé de l'enseignement méthodique, de l'autorité et du goût". Le Directeur de l'Ecole Normale précise même qu'il "sera partout à sa place, même dans une classe nombreuse et difficile. Il fera un excellent adjoint dans une école en ville".

A noter un courrier daté du 31 décembre 1906 du Maire d'Ouveillan qui proteste auprès de Monsieur l'Inspecteur d'Académie contre le départ de Gustave Cassan vers un nouveau poste : "je proteste contre le déplacement de Mr Gustave Cassan, instituteur adjoint, qui a montré pendant le dernier trimestre 1906 toutes les qualités désirables pour un membre du personnel enseignant. L'administration municipale désire garder cet instituteur". Enfin, l'inspecteur primaire termine ainsi son rapport d'inspection en date du 19 janvier 1907 : "Mr Cassan est un jeune maître plein de bonne volonté, qui a l'habitude de faire des expériences de sciences, qui se tient et se conduit bien. Il est fort apprécié par les familles et les autorités locales. Intelligent et consciencieux, il fait sa classe avec zèle et obtient des résultats satisfaisants. Il y a lieu de lui envoyer une lettre de félicitations. Note 15/20"

Son nom est gravé sur le monument aux instituteurs de l'Aude morts durant la guerre de 1914-1918 à l'Académie de Carcassonne. Il figure également sur le Livre d'Or de la Ville de Narbonne. Son petit frère Ludovic deviendra lui aussi instituteur, puis sous-préfet de l'Aude et enfin 1er adjoint au Maire de Narbonne. Ludovic repose au cimetière de Névian avec ses parents, Louis et Marguerite Laffon.

Pour toute information complémentaire, contacter Gilles Sentost 06 14 86 55 00 ou gilus@wanadoo.fr