30/05/2014

Audrey Baussan a fait découvrir les peintres Courbet et Bonnard

DSCN6922.JPG

    Mardi 13 mai, à 18 h, la salle mauve du centre culturel s'est rempli, à la grande joie des membres du bureau de l'atelier de peinture. Audrey Baussan  a commencé le portrait de Gustave Courbet(1819-1877) dans un silence profond. Les photos, sur l'écran,, montrent les différentes œuvres  en passant du « désespéré » qui est un autoportrait qui décrit les impressions de la folie, en passant par les nus qui permet de montrer la valeur de l'artiste, avec ses moelleux et ses passages de l'ombre à la lumière. Il peint avec beaucoup de réalisme, en particulier des scènes paysannes. Mais il aime scandaliser, en particulier avec une grande toile de « l'enterrement » ou l'on voit des gens très laids et un homme d'église avec un nez rouge. Lorsqu'il descend dans le sud, il découvre une nouvelle lumière, et sur des fonds blancs il créé un ciel plus lumineux. Il peint en plein air et son travail, clair obscur, est de plus en plus affiné. Il inspire les impressionnistes, mais peint de nombreux portraits pour vivre correctement. Ses œuvres restent marquantes avec une certaine audace.
   Une fois la vie de Courbet décrite, Audrey parle de peintre Pierre Bonnard(1867-1947). Il peint des paysages très stylisés, très denses mais aussi de l’intérieur vers l’extérieur avec des couleurs très proches de la réalité. Les personnages qu' il peint font tous partis de sa famille et surtout sa femme. A la mort de cette dernière il  peint  «  l'homme et la femme », leur couple ou l'on ressent de la mélancolie.
  La conférence terminée, Audrey, passionnément,répond à toutes les questions qui fusent de toutes parts. Pendant l'apéritif offert par les peintres, les discussion continuent bon train.
   Tous rentrent chez eux contents de leur fin de journée, surtout les organisatrices, qui devant le succès de cette première conférence vont peut-être en imaginer une autre, plus tard.

DSCN6923.JPG

DSCN6919.JPG

bonnard.jpg

 

Les commentaires sont fermés.