26/04/2013

Le mauvais temps accompagne le troisième lâcher

Jean pierre a pêché la grosse truite.JPG

Malgrès  le temps maussade, les accrocs à la pêche à la truite sont toujours présents. 32 pêcheurs se sont inscrits pour la journée. Ils sont emmitouflés  car le vent souffle froid. Le plan d'eau est tumultueux et les poissons restent au fond. Chacun règle sa canne avec une longueur suffisante pour rechercher leurs proies.  Au bout d'un certain temps les bouchons plongent et enfin les truites commencent à frétiller dans  les nacelles prêtées par les bénévoles de l'association de la Paychélo.
Soudain un cri se fait entendre« l'épuisette » cela indique un combat entre l'homme et la grosse truite. Le plus important est de la ramener, sans casser le fil, dans le filet. C'est Jean-Pierre qui a su l’attraper, peut être que sa veste orange l' a attiré!

 A l'heure de l'apéro, peu ont fait leur quotta mais beaucoup ne veulent pas quitter leur canne. Ils se décident enfin quand une bonne odeur de grillade arrive à leur narine, et affamés ils arrivent. Ils se réchauffent auprès du feu et les conversations redoublent d'entrain.

Pendant le repas, l'ambiance est bon enfant et tous ont plaisir à se retrouver. Ils ne se sont pas vu de 15 jours et ont beaucoup à se raconter. Pour eux cette journée avec des amis leur permet de se ressourcer et de décompresser tout en prenant l'air.

 Le prochain lâcher va se faire ce samedi 27 avril. Venez nombreux, il y a de la place pour tous. Venez vous détendre, les bénévoles sont sympas et l'ambiance est familiale et amicale.

le petit Martin et son frère ne craingnent pas le froid.JPG

Amandine est bien emmitoufflée.JPG

 

DSCN0458.JPGDSCN0451.JPG

13/04/2013

Le plaisir d'aider un ami

DSCN0402.JPG

Tôt, vendredi dernier, huit membres de la Paychélo sont arrivés équipés de cisailles et de bâtons dans une vigne d'Yvon Salvetat. Celle-ci étant près de l'Orbieu elle a été submergée et lors de la décrue, elle a été recouverte d'herbes coupées. Pendant toute la matinée, ils sont passés d'allées en allées pour dégager les souches et les fil de fer qui maintiennent les sarments de cette couverture bizarre. Ils utilisent un bâton pour taper les fils et ne pas abîmer les pieds. Parfois ils y trouvent des objets insolites tels que un pare-choc ou un pneu. Ce travail fastidieux est nécessaire pour que les futurs bourgeons voient le jour et que cette vigne donne de superbes grappes.

Toutes les personnes présentes sont fières de venir en aide à leur ami Yvon car ce dernier est toujours présent pour les pêcheurs et les chasseurs et surtout pour la nature pour labourer et cultiver des champs perdus dans la garrigue pour nourrir la faune.

DSCN0403.JPG

DSCN0405.JPG

DSCN0404.JPG

11/04/2013

Le deuxième lâché sous la pluie

une famille qui n'a pas peur de la pluie.JPG

Samedi, les responsables ont pris la décision de faire un lâché malgré l'annonce d'une météo exécrable. Ils ont eu le plaisir de voir arriver des inconditionnels de  ce sport de plein air. Trois familles se sont installées sur les berges qui avaient été couvertes de gravier quelques jours avant  pour éviter des risques de glissades.

D'autres solitaires ont pris leur position en attendant 9 h, heure de mise en eau les bouchons. Certains avaient amené de grands parapluies pour se protéger tant bien que mal et tous avaient prévus les bottes qui étaient indispensables. Les truites dans l'eau boueuse du « trou » n'ont pas fait trop d'efforts pour se laisser attraper.

Pendant toute la matinée, les pêcheurs en herbe et aguerris sont restés stoïques et leur patience a été récompensée par une pêche correcte mais humide!

voila des pêcheurs bien organisés!.JPG

Rémi, malgré la pluie a suivi papa.JPG

DSCN0424.JPG

vue d'ensemble de la Paychélo.JPG

04/04/2013

Remise à neuf de la Paychélo

Domi et Gérard au travail!.JPG

Mardi plusieurs bénévoles se sont regroupés à la Paychélo pour remettre à neuf cet endroit apprécié des pêcheurs de truites.  Le travail est énorme car les dernières inondations ont fait de très gros ravages. La mairie a envoyé le tractopelle avec deux employés municipaux pour dégager les rives du limon qui s'y est déposé, ce qui peut provoquer des glissades spectaculaires, si il y reste. Puis ils ont remblayé la digue qui s'est effondrée.  Grâce  à Arnaud et Antoine le nettoyage se fait plus rapidement et va permettre aux membres du bureau de ré ouvrir « le trou de pêche » ce samedi. Pendant ces gros travaux, la salle est vidée de ses meubles qui vont être nettoyés et peut-être réutilisés. A gros seaux d'eau, Gérard et Domi enlèvent la boue et essaient de  rendre la salle correcte pour le prochain lâché qui est prévu ce samedi 23 Mars. Véronique avec une raclette dégage l' immense table des alluvions qui l'ont recouverte.   Yvon, Cyril  s'activent avec les pelles pour dégager les abords du barbecue, de la table et du passe plat. Avant de partir ils rebouchent les énormes trous qui se sont formés lors de la cascade d'eau qui déboulait le long du chemin.
Grâce à ces bénévoles courageux et à la mairie, le trou de pêche va être accessible aux membres et aux pêcheurs samedi prochain. Surtout amis pêcheurs n'oubliez pas vos bottes ou chaussures hautes c'est impératif pour être tranquilles au bord de l'eau.

tous a sa part de travail.JPG

remblayage de la digue.JPG

DSCN0387.JPG

DSCN0393.JPG

Le premier lâcher de truites à la Paychélo

Cloé à la pêche.JPG

Samedi dernier, dès 8 h du matin, le monde arrive. Les habitués sont contents de se retrouver, les nouveaux sont accueillis par l'équipe qui s'est organisée pour expliquer la marche à suivre et les nouveaux tarifs. Une fois la carte annuelle prise et s'être inscrit pour pêcher et manger, tous s'installent autour du plan d'eau. Les bénévoles remarquent que le groupe des enfants s'est agrandi et  beaucoup de nouveaux  adultes adhèrent pour leur grand plaisir. Dès que 9 h sonne, les bouchons plongent et c'est l'attente. Du côté des nénuphars  les truites commencent à se laisser attraper. les pêcheurs commencent à s'agiter, les prises sont nombreuses et font plaisir aux  nouveaux étonnés de cette abondance. Le président, Gérard Folch leur explique que 70 kg  de truites ont étaient lâchées le matin même, ce qui permet une pêche <miraculeuse>.
 La petite Cloé, nouvelle adhérente de 5 ans, s'installe avec son papa dans un coin pas trop loin de l'eau. Elle jette sa canne  comme une professionnelle, et au fil du temps elle pêche des gardons. Étonnée , par sa facilité et sa décontraction au bord de l'eau, Certains posent des questions au papa, qui passionné de pêche emmène sa fille depuis près de 2 ans avec lui, d'où son adresse dans ce sport!
Pour le repas, Domi avait mitonné un succulent bœuf bourguignon qui a <chatouillé> les papilles de la trentaine de convives. Dans une ambiance <bon enfant> tous sont heureux de ce premier déjeuné au bord de l'eau avec un  soleil chaud qui n'avait pas oublié le  rendez- vous.
Pour la première journée une cinquantaine d'adultes inscrit avec plus de dix enfants. Un beau score pour ce début saison!
Le prochain lâché va se faire sûrement dans trois semaines.

remise des cartes.JPG

une petite prise!.JPG

DSCN0237.JPG

DSCN0241.JPG

La pêche à la truite dans l'Orbieu

élagage des buttes.JPG

Voila quinze jours que l'équipe de bénévoles des pêcheurs à la lignes s'étaient réunis pour préparer le premier jour de la pêche à la truites. Ils ont élagué les arbres qui se trouvent sur l’île au milieu de l'Orbieu, au niveau de la plagette néviannaise. Ils ont nettoyé la butte, couper des branches qui bloquaient les abords de la rivière et créé un escalier pour accéder au bords sans danger. Mais le temps n'a pas voulu que cet énorme travail aide les futurs pêcheurs car les dernières grosses pluies ont tout détruit. L'Orbieu a quitté sont lit détruisant tout ce travail éreintant. Il est même dangereux d'y approcher à cause du limon qui a recouvert les abords et les vignes. Un des chemins est à peu près praticable mais glissant. La plagette et l'île ont disparu sous les flots qui battent les buttes. L'autre chemin est bloqué par les roseaux qui se sont pliés sur le passage. Les bénévoles vont devoir reprendre leurs cisailles pour tout dégager!

Normalement l'ouverture de la pêche à l'Orbieu à Névian doit se faire ce samedi 16 mars mais il faut attendre l'avis de Mr Bousquet le responsable des basses plaines. L'avis sera donner pour la fin de la semaine.

création de l'escalier.JPG

DSCN0199.JPG

DSCN0272.JPG

21/03/2013

La Paychelo sous l'eau

le salon sous l'eau.JPG

Les dernières pluies ont fait de très gros dégâts au « trou de pêche » néviannais. Le chemin d'accès étant inondé, la prudence veut que la voiture soit laissée en hauteur. Toutes les vignes des alentours sont trempes et pour arriver au niveau de l'entrée, il faut, munis de bottes, patauger longuement et se battre avec un terrain accidenté et boueux. Une fois arrivé à l'entrée, qui domine la Paychélo, un spectacle de désolation s'offre à l’œil du curieux téméraire: l'eau a tout dévasté, seul les arbres et les toits des bâtiments sont visibles.

La digue derrière les toilettes a « craqué »laissant l'eau des vignes se déverser dans ce lieu qui 3 jours avant avait accueillis tant de pêcheurs. Seules les truites rescapées du week- end dernier doivent apprécier ce nouveau « terrain de jeu » plus vaste!

Le prochain lâché se fera quand l'eau sera partie et surtout quand tout sera remis en état. Les bénévoles des pêcheurs à la ligne feront appel aux bonnes volontés en temps voulu.

vue de la Paychélo de la digue d'entrée.JPG

DSCN0268.JPG