29/01/2015

la vie incertaine pour un petit cirque de famille

DSCN4544.JPG

   Le week-end dernier, un petit cirque familial a posé son chapiteau près de la cave, le western circus. Ce cirque se compose de la famille Badin, des parents, Claude et  Sandrine et des trois enfants, l’aînée Lindsay, 11 ans, Ayrton, 6 ans et Daidy, 5 ans.  Chaque année, la famille choisi un thème pour que leur spectacle varie et plaise au public. Pour cette fois ils emmènent les spectateurs au far west. Claude en cowboy,  présente les numéros. Ayrton, lui aussi un cowboy fait le clown et joue du lasso. les filles sont des indiennes et font tourner des houla hops, elles se contorsionnent font tournées des assiettes sur des lances. Bien sur, les animaux participent, mais ce week- end là, les spectateurs étant moins de 15 ils n'ont pu faire le spectacle, les 2 jours et ils sont repartis vers un autre village, souvent rare qui leur cède une place pour installer leur chapiteau et camions. Ils ont  l'habitude de ces défections mais ils sont toujours heureux car ils aiment leur vie. Pour les Badin,, la famille est dans le cirque depuis 1870. Les générations de maintenant ne veulent pas arrêter, c'est leur vie et celle de leurs enfants.
     Si dans votre village vous voyez un chapiteau, allez assister au spectacle, la famille du cirque le mérite et ils ont besoin de vous.

11:06 Publié dans spectacle | Lien permanent | Commentaires (0)

03/01/2015

Dernière représentation du monologue de Mireille Huchon

DSCN4496.JPG

     Grâce au Grand  Narbonne, dans le cadre de la Tempora, le village a reçu la dernière représentation de la pièce de théâtre  « Orgasme adulte échappé du zoo » de la compagnie des 7 roses dirigée par Bernard Laborde et Mireille Huchon, le vendredi 12 décembre pour sa fête.  C'est cette dernière qui interprète le monologue de cette pièce. La salle comble a été captivée par cette actrice  qui a été pendant plus d'une heure, formidable. Elle interprète une jeune femme au foyer ordinaire et par l'intermédiaire d'un voisine qu'elle découvre en face de sa fenêtre, elle dévoile petit à petit sa vie. Sa  journée, agrémentée par de la musique dans toutes les pièces, ce qui lui tient compagnie, elle est « sonné » par son beau- frère plâtré entièrement, à part sa main baladeuse, et les pleurs de son bébé. Entre le ménage et le repassage, elle se lance dans   des danses frénétiques et langoureuses. Parfois elle lit et découvre des gestes ou sensations qu'elle ne connaît pas, par exemple l'orgasme, qu'elle décèle grâce à un jeune professeur d'anglais qui tombe amoureux d'elle.
     Le public réalise, au cours de son monologue qu'elle est enfermée par son mari. Petit à petit elle apparaît comme une femme fragile et malheureuse.  Elle est poignante dans ses confidences mais fait sourire pendant ses démonstrations de danse ou son franc parler. Le final de la pièce n'est pas moral mais soulage l'auditoire.  Mireille Huchon a été captivante, réaliste et émouvante, elle a tenue en haleine son public, qui n'a pas vu le temps passé et qui a apprécié sa soirée.

DSCN4497.JPG

DSCN4499.JPG

19:28 Publié dans spectacle | Lien permanent | Commentaires (0)

02/10/2014

le groupe TITO monte dans le coeur des néviannais et narbonnais

Arnaud  Tito.jpg

    Le chanteur du groupe TITO est bien connu des néviannais, comme ancien rugbyman, comme policier municipal et  comme chanteur. Depuis quelques années, Arnaud Dumas chante et joue de la guitare rythmique, au départ avec le groupe JACCA. Il y a 2 ans il monte un nouveau groupe avec Christophe Bataille lui aussi de Névian, à la guitare basse. David Tobena professeur de guitare se joint à eux en solo ainsi que Christian Ky à la batterie. Les 4 musiciens répètent chaque semaine au « hangar musical »  ouvert par la mairie de Narbonne pour pour tous les groupes musicaux qui le désirent.
     En été 2013, ils ont joué sur la grande scène de Narbonne -Plage, ce qui les a mis en confiance. De petits concerts en petits concerts, ils ont terminé finalistes dans les 6 derniers, au tremplin musical de Carcassonne.
     Cette année ils ont fini l'été en beauté en faisant la première partie du spectacle de Garou pour « les barques en scènes ». Ils étaient malheureusement que deux, Arnaud et David, mais ont bien chauffé le public avant l'entrée du chanteur canadien. Les auditeurs venus très nombreux dont des néviannais, les ont applaudis avec enthousiasme. Ce succès les ont booster pour écrire de nouveaux morceaux pour de prochains concerts.
      Tous ceux qui veulent mieux les connaître, peuvent acheter leur CD de 4 titres qui se trouve en vente à Cultura.

David Tito.jpg

image[4].jpeg

10:44 Publié dans spectacle | Lien permanent | Commentaires (0)

11/09/2014

mieux faire connaissance avec les abeilles

le public est au rendez vous.JPG

    Pour le dernier jeudi de la culture, se sont les abeilles qui sont venues en amie à Névian. Un film reconnu par la chambre d'agriculture a démarré la soirée. Il raconte la vie des abeilles en Allemagne ou l'apiculture s'effectue comme autrefois et aux États -Unis où elle est intensive, ils concentrent les abeilles sur un même territoire ce qui est aberrant. En France, les apiculteurs sont respectueux des abeilles et de leur vie.
    Hélène et Laurent Poloni, apiculteurs de la miellerie des Clauzes à Montserret sont venus pour répondre aux questions diverses des spectateurs. Laurent prend la parole, passionné et professionnel, il répond à tous et explique sa vision sur la vie et la fabrication du miel. Il estime qu'il  faut laisser les abeilles dans leur région. Ici la plus connue est la noire locale qui est plus agressive moins productrice mais qui s'adapte aux terrains audois. Il faut éviter de détruire les équilibres crées au fil des ans par la nature. Si on change certaines abeilles de territoires qui sont productives chez elles peuvent amener des maladies et microbes et rien d'autres! Les ruches sur le territoire sont de races françaises locales.  Mais la production de miel est catastrophique suite à de mauvaises récoltes, à un hiver très froid en février,  il y a 3 ans et des vents violents qui ont provoqué  de gros dégâts.
     Les questions étant toutes posées, la soirée s'est terminée par une dégustation de miel dans une soirée chaude et étincelante d'étoiles.

observation du miel.JPG

une abeille qui butine.JPG

DSCN8136.JPG

DSCN8142.JPG

15:17 Publié dans spectacle | Lien permanent | Commentaires (0)

04/09/2014

Duo Esperanza a mis le feu sur la place du château

un duo bien apprécié!.JPG

     Jeudi 7 Août, sur la place de l'église, à partir de 19 h les commerçants attendent de pieds fermes les néviannais avec des préparations faites maisons, des tapas, des brochettes de fruits et autres. Les tables se remplissent et les conversations vont bon train. L'ambiance est joyeuse, enthousiaste et les plats se dégustent avec plaisir.
       A 21 h Fabrice et Pascal montent sur scène et tous les regards se tournent vers eux! les applaudissements se font entendre et le son des voix faibli. Des airs entraînants sortent du piano sous les doigts alertes de Pascal, pendant que Fabrice pince les cordes de la guitare en bois précieux pour la faire vibrer et des airs latino se font entendre. Ils visitent et bousculent  leur musique préférée. l'ambiance se chauffant, 2 superbes danseuses, légèrement vêtue  montent sur scènes et se déhanchent en rythme. Un silence se fait puis la surprise passée, l' atmosphère s'électrise! Les danseuses choisissent dans le public quelques volontaires pour danser avec elles, le cours commencent et beaucoup essaient de les imiter.
     Deux heures de spectacle ont tenus en haleine un public comblé et dissipé! La soirée s'est terminée trop tôt pour le plus grand nombre d'auditeurs mais très heureux de cette excellente soirée. Un grand merci à la municipalité qui trouve des animations très variées et surtout très appréciées de tous. Chapeau aux musiciens et à leurs danseuses qui ont su égayer une soirée dans la vie des néviannais!
      Ce jeudi, le 21 août, ce sont les abeilles qui vont animer la dernière soirée des jeudis de la culture 2014. Grâce à un film, à une discussion et à une dégustation de miel vous découvrirez leur rôle important dans la biodiversité de la planète, mais malgré leur infatigabilité et leur travail harassant et constant, elles subissent les conséquences d'une pollution de plus en plus dévastatrice pour elles. Venez découvrir cette amie indispensable à la nature!

la danseuse fait tourner des têtes.JPG

les enfants aussi veulent apprendre.JPG

DSCN7746.JPG

DSCN7872.JPG

19:51 Publié dans spectacle | Lien permanent | Commentaires (0)

18/04/2014

Une nouvelle de Jean Giono lue par le TQS

DSCN5590.JPG

Mercredi dernier, le théâtre des quatre saisons est  venu lire une nouvelle de Jean Giono, écrite en 1953, très peu connue en France: « l'homme qui plantait les arbres ».
Guy-Michel Carbou est venu seul pour présenter cette œuvre qui a été traduite en 16  langues, diffusé auprès de très nombreuses associations écologiques dans le monde entier. Mr Carbou avant d'entreprendre la lecture de la nouvelle explique au public, l'importance de l'écrit de Giono.
En Provence et en Languedoc, la forêt a été saignée à blanc pour une raison économique. Au début de l'industrialisation le charbon de bois était utilisé en permanence. On le fabriquait avec les arbres des 2 régions. Ces forêts et cette fabrication a donné naissance à des fortunes importantes qui ont laissé des traces avec les noms tels que Carbonet, Charbonnier, Carbon ou Carbou (qui fut consul de Narbonne en 1646)
Le texte commence en 1910, un homme raconte son périple au fin fond de la Provence ou il ne voit que des villages abandonnés, des forêts dévastées, un paysage lunaire balayé par le vent. En s'enfonçant dans pays dépouillé de tout, il rencontre un berger guidant 30 bêtes, qui l'invite dans sa bergerie propre et accueillante. Elzéard Bouffier, après avoir perdu sa femme et son unique fils décida d'aller planter des arbres dans ce pays perdu « le Vergon ».  Discrètement et journellement, il planta des graines de peupliers au fond des vallées et l'eau réapparue, des chênes en hauteurs, ils étaient plus rudes pour tenir contre le vent.  en 1945 les habitants sont passés de 3 à 28, dont des couples jeunes. Plus de 10000 personnes doivent leur bonheur mais Giono, en 1957, annonça qu'Elzéard Bouffier était un personnage imaginaire. Grâce à lui de très nombreux pays en ont profité pour reboiser leur régions. Le but de cette histoire était de faire aimer l'arbre ou plus exactement de faire aimer à planter des arbres. Jean Giono a donner ses droits gratuitement pour toutes reproductions et c'est un de ses texte préféré qui ne lui rapporte pas un centime mais qui accomplit ce pour quoi il a été écrit.
La nouvelle lue, le public a été séduit par son contenu et les questions ont fusé. Tous ont quitté le foyer étonnés pour beaucoup de découvrir cette prose inconnue et pour les autres heureux de se la remémorer.

16:40 Publié dans spectacle | Lien permanent | Commentaires (0)

24/03/2014

« Radio Circus » péblicité par le public néviannais

le public est sous le charme du petit  clown.JPG

     Le premier week end de Mars, le chapiteau du cirque « Radio Circus » s'est installé pour le plus grand plaisir des enfants néviannais. Sur le parking de la cave coopérative, 2 gros camions et 2 fourgonnettes entouraient la tente avec quelques animaux qui paissaient tranquillement.
      A la caisse, la maman, Cathy, accueille les enfants et leurs parents, pendant que son mari, William prépare la scène. Ils descendent d'une 5ème génération de famille du cirque. A eux deux ils peuvent faire le spectacle avec des tours de magie, de dressage, de clown mais, leurs 3 enfants sont particulièrement  heureux de participer au spectacle.
     L’aînée, Annick de 9 ans virevolte dans les airs avec soit un cercle  ou une corde installés dans le haut du chapiteau. Tous les spectateurs sont sous son charme, elle a  déjà la grâce et l'agilité d'une pro, elle est une virtuose de l'acrobatie. Elles peut aussi danser avec de nombreux « houlas hops »à la taille avec aisance et souplesse.  Les petites filles ne la quitte pas des yeux éblouis!
     Ritchi, le second de 8 ans est dresseur de chevaux, il mène le poney« shetland » Caramel de main de maître. A la fin de son tour, il tourne autour de la piste avec le gentil équidé pour que les enfants lui donnent un sucre.
     Le plus jeune, Eros dit « Rasdidouille » 5 ans, est le clown qui joue de la musique avec son papa, il fait rire le public ce qui le met en joie et fait de plus en plus de pitreries.
      Pendant l'entracte, les enfants peuvent faire des tours de pistes sur le dos de Caramel. Nombreux ont eux le plaisir de faire de l'équitation pour la première fois. Une bonne expérience qu'ils vont raconter à la maison et à l'école!
        Plus d'une heure passe et avec surprise, le spectacle se  termine trop vite. Quittant le chapiteau les enfants « piaillent » de joie et d'admiration pour les  jeunes acrobate, dresseur et clown. Les adultes,  surpris de la qualité des tours, ont été contents que leurs enfants en aient profité.

     

la jeune Annick est une virtuose de l'acrobatie.JPG

les enfants donnent du sucre au ponney.JPG

DSCN5450.JPG

DSCN5482.JPG